Alexis Gorodine

 

Réalité, onirisme et usure du temps, peintures comme laissées aux éléments pour s’abimer et se magnifier. L’œuvre d’Alexis Gorodine est teintée de sciences, d’animaux fantasmagoriques et de poésie, calqués sur des toiles, du bois, des objets …

Ingénieur en travaux publics, il s’est ensuite nourrit de nombreux voyages sur tous les continents. Son esprit minimaliste et malicieux en a rapporté des souvenirs très naturalistes, qu’il esquisse au fusain d’un trait presque vaporeux et pourtant si précis, subtil. Les licornes, les oiseaux, semblent voler, décoller de leur toiles pour habiter le regard.

L’artiste apporte un soin particulier au traitement de ses toiles. De la cendre de bois, de l’eau, des éléments naturels comme le soleil, le vent et peut-être même la pluie ? Les silhouettes habitent ces canevas de choix, trouvent leur place et ne font plus qu’un avec la texture initiale, amoureusement laissé à disposition par l’artiste.